Lavazza Caffe Crema Dolce – le test

Dans beaucoup de mes articles, j'évoque qu'il vaut mieux éviter les grains de café au noms de Caffè Crema ou Caffè Crème dans les machines à café à grain.

Dans beaucoup de mes articles, j’évoque qu’il vaut mieux éviter les grains de café au noms de Caffè Crema ou Caffè Crème dans les machines à café à grain.

Lavazza Caffe Crema Dolce - le test

J’avoue que je voulais faire ce test-ci pour prouver que j’ai raison en ce qui concerne cette thèse pour les machines à café à grain. Mais j’ai aussi testé les grains dans une machine à expresso.

Pour moi, il est clair que si l’expresso n’est pas bon dans le porte-tamis, il ne peut pas non plus être bon dans la machine à café à grain.

Le test du Lavazza Caffe Crema - le résumé

Ce sont vraiment des grains sur lesquels on peut voir de loin qu’ils sont de mauvaise qualité. Le goût n’a rien à voir avec le café et encore moins avec du bon café.

Le Lavazza Caffe Crema Dolce est imbuvable : n’importe si vous le préparez dans la machine à café avec broyeur ou dans la machine à expresso. Si on croît Lavazza, le Caffe Crema est bon pour la cafetière à piston, la cafetière italienne ainsi que pour la filtration manuelle. Je ne pense pas !

En tout cas je vous déconseille fortement de les acheter !

Le Lavazza Caffe Crema

Il s’agit d’un café de la marque Lavazza, une très grande marque dont tout le monde a certainement déjà entendu parler. Ceux qui lisent souvent mes articles sur Coffeeness savent que les grandes marques s’en sortent toujours mal dans mes tests de qualité du café.

Surtout les torréfacteurs industriels qui s’appellent « torréfacteurs de tradition » produisent souvent du café de qualité inférieure. Ce n’est pas que si une entreprise fait quelque chose depuis longtemps qu’elle le fait forcément bien. dans ce cas-là, je suis sûr que les buts économiques sont atteints – ce qui semble être plus important que la production d’un produit buvable.

Pour moi, Lavazza était une des «meilleures mauvaises marques». Après tout, j’ai donné 50% au Lavazza Expresso Perfetto. Ce qui n’est pas un mauvais résultat pour un café du super marché. Ne l’achetez quand même pas !

Il y a d’autres sortes comparables qui ont obtenus un résultat encore plus mauvais dans mon test. C’étaient par exemple l’expresso Illy ou le Cream Diamonds Expresso.

CatégorieEntrée
ProducteurLavazza
NomCaffè Crema Dolce
Prix13€ le kilo
Arabica80%
Robusta20%
Recommandé pour Machine à café à grain / Porte-tamis
DLUO30.12.2017
Âge au moment de livraison (Amazon) 4 mois

Les grains du Lavazza Caffe Crema

D’abord, j’ai voulu analyser les grains de café. J’ai pesé 100g, après j’ai enlevé les mauvais grains. Ceux qui étaient cassés, brûlés et ceux qui apparemment avaient déjà moisis avant la torréfaction.

Pour avoir une comparaison directe, j’ai fait la même chose avec un expresso haut de gamme, l’expresso Bio Yirga Santos du torréfacteur allemand Coffee Circle.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, il y a une différence de quantité ainsi que de qualité.

Le Yirga Santos a très peu de mauvais grains et si on en trouve, ce ne sont que des grains un peu cassés. La torréfaction est homogène.

Le Lavazza Caffe Crema a beaucoup plus de grains mauvais et d’autres défauts de qualité. Cela serait impensable sur un expresso de bonne qualité comme le Yirga Santos. Le Barista Lego Larry est un peu inquiet en regardant les grains tachés. Les taches viennent certainement du moisi.

Dans la photo, vous ne voyez que les mauvais grains triés des 100g. Dans le paquet entier, vous en trouverez dix fois plus. C’est vraiment très très décevant.

J’avoue que la photo en ajoute un peu, mais regardez ces grains pourris. A l’arrière, vous pouvez voir les quelques grains abîmés du Yirga Santos.

Cette comparaison souligne la raison pour laquelle il vaut mieux payer quelques Euros de plus pour acheter des bons grains de café. Les grains sont non seulement moches à regarder, mais elles ont presque un goût de moisissure. J’y reviendrai plus tard.

Mes compliments au Yirga Santos, ce sont des grains magnifiques.

Le Lavazza Caffe Crema dans la machine à café à grain

Des grains doux et satinés. Des arômes de caramel. Bien digestes et peu amers. Ideaux pour la préparation au porte-tamis.

J’ai trouvé cette description sur le site de Lavazza allemand. Sur le site français, ils ne vendent même plus ces grains-là.

Vu les grains, cette déclaration me semble un peu absurde. Mais au final, ce qui compte, c’est le goût. Même si je me demande vraiment comment des grains aussi pourris peuvent être bien digestes. Je suis très curieux et je me mets tout de suite à tester, si les grains donnent un bon résultat pour la préparation à la machine à café à grain.

La préparation a plus ou moins bien fonctionné. Pour un expresso du supermarché, les grains semblaient plutôt fraîchement torréfiés. Si on fait le calcul de la date limite qui est fixé deux ans après la torréfaction, cela implique que les grains avaient environ quatre mois à leur arrivé chez moi. C’est moins vieux que la plupart des cafés que vous trouvez d’habitude dans les supermarchés. Mais il serait encore mieux que les grains aient moins de deux semaines.

Les grains sont acides et amères. L’expresso est très liquide et quand on l’allonge en préparant un Caffè Crème ou un Lungo, il ressemble au jus de chaussette.

Surtout la finition rappelle une saveur de compost. Il reste longtemps en bouche et varie entre un goût moisi et rance.

Ils disent que le café est doux et satiné. Si par là, ils veulent dire «sans arômes», c’est bien vrai. A 13€ le kilo, il s’agit évidemment d’un expresso moins cher que ceux que je bois d’habitude, mais je trouve vraiment que cette mauvaise qualité est une effronterie.

Le Lavazza Caffe Crema au porte-tamis

Pour compléter ce rapport d’expérience sur le Lavazza Caffe Crema, il faut aussi le tester au porte-tamis. Et surtout, il faut bien que je consomme le kilo de grains que j’ai acheté.

Je n’ai pas vraiment pu identifier des bons arômes pendant ce deuxième test. Même en réglant des différents niveaux de mouture, il n’y avait vraiment rien à faire.

J’ai pu facilement préparer les expressos. C’est pourquoi dans les photos, ils font meilleure figure que leur goût sur ma langue.

C’était vraiment une affaire amère et super acide. Même préparé au porte-tamis, la première chose qu’on ressent est l’odeur de renfermé, puis on le sent sur la langue et finalement, il reste en arrière goût pendant super longtemps.

La vidéo est disponible uniquement en allemand (mais cela vaut vraiment la peine de la regarder)

Il y a aussi le Lavazza Caffè Decaffeinato, une version décaféine, mais je n’ai vraiment pas envie de tester cette version déca, si déjà les grains avec de la caféine sont si mauvais que ça !

Mon expérience et la conclusion : Lavazza Caffe Crema

Le producteur prise le Lavazza Caffe Crema sur plusieurs plans. Il aurait un «arrière goût de caramel agréable» et se prêterai à plein de méthodes de préparation.

Le marketing semble bien fonctionner, vu le nombre de vente. On vend du mauvais expresso à quantité industrielle.

Pour moi, c’est fini avec les grains Lavazza. Je ne testerai plus le Caffè Crema Gustosa ou le Caffè Crema Classico. C’est vraiment tragique que, même avec un super réglage du niveau de mouture et de tous les paramètres, il n’y a rien à tirer de ces grains.

Personne ne peut tirer un bon goût de mauvais grains de café.

Je vous le dis encore une fois – ne l’achetez pas ! Renseignez-vous plutôt sur les bons grains conseillés par Coffeeness. Je suis vraiment fan des petits torréfacteurs qui travaillent avec amour et passion. Pour eux, la transparence, l’écologie et l’équité ne sont pas que des méthodes de marketing.

Ich freue mich über deinen Kommentar

Sommaire