Le café et l’expresso de Quijote

A la base cet article devait simplement s'ajouter à la liste de mes tests d'expresso. Mais cette fois-ci je vous présente le torréfacteur quijote-kaffee.de (site en allemand) de Hambourg et comme j'ai beaucoup de choses à dire sur eux, cet article parlera non seulement d'expresso, mais aussi de l'équipe qui le produit et de leur concept. Vous y trouverez également des conseils d'achat.

A la base cet article devait simplement s’ajouter à la liste de mes tests d’expresso. Mais cette fois-ci je vous présente le torréfacteur quijote-kaffee.de (site en allemand) de Hambourg et comme j’ai beaucoup de choses à dire sur eux, cet article parlera non seulement d’expresso, mais aussi de l’équipe qui le produit et de leur concept. Vous y trouverez également des conseils d’achat.

Quijote … ça me dit quelque chose. Peut-être un de mes livres d’enfants ? Non, c’était à la télé – oui, les Simpson ! Mon dieu, la télévision américaine et son pouvoir de socialisation et d’éducation.

Don Quijote et Sancho Panza. C’est à la fois absurde et marrant. En tout cas, c’est autre chose.

De nouveaux torréfacteurs émergent sans cesse et beaucoup d’entre eux sont doués. C’est chouette. On en trouve particulièrement à Berlin. Je viens de découvrir les flyingroasters.de sur Twitter et j’ai prévu d’y aller jeter un œil bientôt. Je ne suis pas difficile aux niveaux des prix de café et je suis prêt à mettre l’argent qu’il vaut pour un bon produit. Les cafés hambourgeois de Quijote sont d’une qualité impeccable et pourtant, ils sont abordables. Ce qui ne veut pas dire que les prix sont bon marché – mais ils sont équitables.

Quand j’achète le même type de produit à Berlin, je dépense généralement le double pour 1 kg de café. C’est une sacrée différence : imaginez être un étudiant amoureux du bon café – vous risquez de vous ruiner.

Certes, on trouve du café pour tous les budgets, si on se fout de la qualité. Parmi les pires alternatives se trouvent Nespresso ou Qbo Coffee.

Quijote - le torréfacteur d'importation directe

Jetez un œil sur le site quijote-kaffee.de pour rencontrer l’équipe et pour tout savoir sur les grains de café.

  • D’où vient le café ?
  • Qui le cultive ?
  • Quel était le prix d’achat ?
  • Quel type de torréfaction a été effectué ?

Le site est très instructif et transparent. Le fait de partager toutes ces informations contribue aussi à faire augmenter la qualité de toute la branche car d’autres torréfacteurs moins établis peuvent s’en inspirer.

Quand je vois leur explication des différents profils de torréfactions  – c’est certainement utile pour d’autres torréfacteurs.

Avant Quijote menait également un blog, mais il a été transféré sur Facebook, c’est dommage. Les bons blogs de café allemands sont rares et je trouve que cela devrait changer. Et le problème de Facebook par rapport à un article sur un blog : l’article prend du temps, le sujet est travaillé dans le fond – un post Facebook est vite rédigé et envoyé dans la foulée.

Je le sais bien, tenir un blog demande du temps et de l’investissement !

Le seul membre de l’équipe que je connais personnellement est Pingo. On était ensemble à une soirée avec Pamela Anderson et les Geissen à Düsseldorf ; on s’est enfuit ensemble avec Simon de kaffeekatze.de pour aller boire une ou deux bières ailleurs. Cela dit, on ne s’est pas arrêté à deux bières.

La prochaine fois que je vais à Hambourg, je ne manquerai pas d’aller rendre visite au magasin Quijote.

J’ai déjà goûté toute la palette de leurs cafés. C’est le moment où je suis content de ne pas écrire un blog de Whisky.

Des expressos ambrés, des expressos bruns, des cafés à filtre. Adaptés aux méthodes de préparations les plus diverses – même pour les machines à café à grain. Pour mes tests, Pingo a mis à disposition un grand nombre de cafés de Quijote. C’est pourquoi vous trouvez pas mal de rapports où je conseille une machine à café automatique + des réglages spécifiques + un café de Quijote. La plupart du temps je recommande la sorte « Oh Harvey! » parce qu’elle répond exactement aux exigences des machines à café à grain.

Certains de mes lecteurs – surtout ceux qui consommaient pas de vrai café auparavant (mais du café en capsules et dosettes ou du café soluble) – me font des retours comme quoi ils ont du mal avec les sortes d’expresso très corsées. Le problème des sortes plus fruitées est qu’elles ont tendance à devenir acide quand elles sont préparées dans les machines à café à grain. C’est lié à une sous-extraction. Pour préparer un bon café noir, je conseille plutôt d’acheter un filtre manuel – les machines à café avec broyeur ne le maîtrisent pas.

En tout cas, j’encourage chacun d’entre vous de tenter la transitons des produits médiocres vers le café en grain frais – vous gagnez forcément au change !

Quels sont les cafés et expressos que je conseille ?

J’ai presque envie de dire : ils sont tous excellents et je vous invite à les tester vous-même. Mais je me ferai submerger par des mails et commentaires pour me demander une sélection plus restreinte.

Chez nous, on apprécie beaucoup le « Honduras ». Je dois dire que j’aime les cafés fruités, mais comme je partage souvent le café avec Mauricio et qu’il doit encore s’y habituer (la fameuse transition dont je parlais), on a du trouver un entre-deux. Le Honduras de Quijote nous convient très bien à tous les deux.

Côté expresso, ils sont vraiment tous excellents.

On y trouve par exemple le « El Gran Crasso » indien, 100 % robusta. C’est un sacré stimulant ! Dans ma liste des idées de cadeaux de noël je l’ai décrit comme antibiotique générique pour accros au café. Une bombe de caféine et certainement le recours idéal pour les matins les plus difficiles. Je conseille tout de même de le consommer avec précaution. C’est plus une aventure qu’un expresso pour tous les jours.

Mes sortes préférés sont le « Black Ape », le « Oh, Harvey! » et le « Microlot Espresso Honduras ».

Tous fraichement moulus dans mon moulin Mazzer Mini et préparé avec une La Pavoni Professional. Le « Oh, Harvey! » est un expresso très facile, pour les autres il a fallu faire quelques essais pour trouver les bons réglages.

C’est aussi bon que ça a l’air 🙂

Un expresso plein et complexe. J’y retrouve des arômes qui me font penser à l’orange : une légère acidité avec une agréable douceur.

La conclusion, comme d’habitude – faites vos propres essais !

2 commentaires

    Bonjour
    Où on peut acheter votre café en France
    Cordialement

    Répondre
    Arne

    Bonjour, merci pour ton commentaire. Malheureusement, nous ne savons pas. Peut-être que la communauté peut vous aider? De nombreuses salutations de votre équipe Coffeeness

    Répondre

Ich freue mich über deinen Kommentar

Sommaire